Les réflexions de Léa

Paris, je t´aime…

20 mai, 2016

Pour moi, Noël et Jour de l´An se vivent pleinement à Paris. Malgré toutes ces années passées au Chili je n´arrive pas à m´habituer au fait de passer ces fêtes de fin d´année en plein été avec une chaleur bien des fois étouffante.

Cette période de l´année me transporte là-bas…Avec de la neige, en sentant le froid de l´hiver, les mets délicieux et exquis. Le fait de marcher dans les rues de Paris, avec un beau manteau qui m´enveloppe, des cuissardes, un bonnet, une écharpe et des gants car il fait si froid qu´il faut se couvrir. Flâner, marcher sans destin précis, par des rues inconnues juste pour le plaisir, en butinant d´une vitrine à une autre car chacune d´entre elle est encore plus belle que la précédente. Parce qu´il y a une réelle envie de faire que les choses soient mises en valeur, qui nous interpellent  tant qu´il faille nous arrêter pour les contempler. Parce que ça ne peut pas être fait ou présenté d´une autre façon qui n´inclue pas la beauté ou le sens de l´esthétique. Parce que la beauté marque Paris, c´est en  même son essence. On le voit dans l´architecture de la ville, avec ses monuments en perspective et cela jusque dans les plus petits détails. Parce qu´il est impossible de ne pas tomber éperdument amoureuse de la ville Lumière et se  laisser éblouir par celle-ci.

Parce que c´est cela que je ressens chaque fois que je retourne là-bas: je m´émerveille. (suite…)

J´ai rêvé avec Jean Paul…

28 avril, 2016

J´ai rêvé avec Jean Paul…
J´étais à Paris, j´avais à nouveau 15 ans, et sentait ce parfum qui a marqué toute mon adolescence.  Un parfum dans un corps de femme, dans l´essence même de la féminité,  enrobé d´un corset qui m´emmenait loin, qui me faisait rêver et chavirer. Dans lequel j´aurai vécu des sensations uniques, avec une intensité que l´on expérimente seulement lorsqu´on découvre la vie, le sexe et le plaisir.
L´inspiration d´une femme insupportable et insoutenablement belle, une éspèce d´ensorcelleuse avec une emprise extraordinaire sur les hommes.  Sur le Mâle… (suite…)