Les réflexions de Léa

J´ai rêvé avec Jean Paul…

28 avril, 2016

J´ai rêvé avec Jean Paul…
J´étais à Paris, j´avais à nouveau 15 ans, et sentait ce parfum qui a marqué toute mon adolescence.  Un parfum dans un corps de femme, dans l´essence même de la féminité,  enrobé d´un corset qui m´emmenait loin, qui me faisait rêver et chavirer. Dans lequel j´aurai vécu des sensations uniques, avec une intensité que l´on expérimente seulement lorsqu´on découvre la vie, le sexe et le plaisir.
L´inspiration d´une femme insupportable et insoutenablement belle, une éspèce d´ensorcelleuse avec une emprise extraordinaire sur les hommes.  Sur le Mâle…

J´ai rêvé avec Jean Paul…
Avec l´insolence et la spontaneité que seul mes 15 ans ont pu me donner. Une insolence ingénue, pure sans aucune méchanceté. Seulement pour le plaisir de plaire et de provoquer. Pour voir ce qui se passe chez l´autre, pour voir le regard qu´il porte sur nous et comment celui-ci change et évolue. Se montrer rebelle seulement parce qu´on en a envie. Et puis pourquoi pas? Pourquoi ne pourrait-on pas faire ce qu´il nous plait et être nous même? Qui a dit le contraire? Etre une enfant terrible? Et alors?

J´ai rêvé avec Jean Paul…
De la passion pour la vie, pour la beauté, pour ce qui est différemment beau. Pour la joie de vivre et de faire ce qui nous rend heureux. Pour le fait d´être unique. Pour ce que chacun de nous est. Pour notre identité…

J´ai rêvé avec Jean Paul…
Parce que ni le temps ni la distance détruisent nos souvenirs. La mémoire même de notre vie. Ce qui s´est passé et ce que nous avons vécu.
Ceci reste  gravé en nous…

J´ai rêvé avec Jean Paul…
Avec le glamour, les fêtes, la mode, les lumières et les flashes et puis d´un coup le silence.
Plus rien.
Chut, on crée.
Les idées sugissent et prennent forme.
Avec originalité et avec des différences qui nous enrichissent.
Avec inspiration et courage.
Habiller les femmes, vêtir leurs corps nus pour les rendre encore plus belles, et plus femmes.
Une femme qui se sait belle. Qui s´aime. Qui s´assume. Telle qu´elle est. Telle qu´elle même…

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply