Home, Les (més)aventures de Léa

Courir, courir et courir encore all day long!!!!

24 mai, 2016

Courir toute la journée, sans arrêt. Par ici et par là-bas. Travailler, aller au supermarché, aller chercher les enfants à l´école et faire tout cela bien évidemment avec le sourire aux lèvres, rayonnante, sans se décoiffer et parfaitement maquillée !

Si la vie s´écoulait déjà vite avant d´avoir des enfants, maintenant que j´en ai  3, une journée équivaut à une heure et la semaine entière à une journée ! Que les journées se rallongent de 24 hrs s´il vous plaît !

Ce matin-là, je me fais belle, me pomponne et choisis une robe blanche que j´enfile rapidement pour aller faire tout ce que j´ai planifié ce jour-là. Parque je suis une maniaque du contrôle. Tout doit être réglé comme une horloge! Mon fils cadet me l´a fait remarquer l´autre jour: “Maman tu  contrôles tout et  tout le monde ! » Et oui, on dit bien que la vérité sort de la bouche des enfants, n´est-ce pas ?

Je sors de chez moi, pleine d´énergie, même si j´ai très peu dormi la veille, mais peu importe: toujours rayonnante, belle et pimpante! La dignité avant tout Mesdames!

Alors je commence la journée en allant à mon atelier pour voir où en est ma collection automne-hiver.  Je conduis vite  en écoutant très fort la musique qui me transporte loin, très loin, si loin que tout d´un coup : PAN ! Le choc ! Je viens d´emboutir la voiture de devant. J´étais ailleurs et je n´ai pas fait attention quand la voiture de devant a freiné. Alors bien évidemment son conducteur en descend complétement énervé, en criant et en me disant avec amour et tendresse des mots que je ne saurai répéter ici !  Je n´arrive pas à y croire. Je descends de ma voiture pour  faire le constant des dégâts et puis sans faire attention ma  belle robe blanche reste accrochée au parechoc et en tirant dessus elle se déchire. Et puis au passage elle commence à devenir grise. Alors c´est parti pour les papiers de l´assurance et blablala..

Quand je finis tout ça il est déjà midi. Je pars vite à l´atelier et puis 2 heures après, je pars en courant au supermarché car j´ai invité à diner ce soir mon meilleur copain et son nouveau copain qu´il rêve de nous présenter. Et puis, une fois les course faites, je balance tous les sacs dans la voiture et file chercher les enfants à l´école. Et puis comme si je n´étais pas déjà assez stressée mes enfants se chamaillent et crient dans la voiture. Alors j´ai droit à des énormes caprices car le premier veut cela et le deuxième veut ceci. On passe chercher ma fille à la crèche et rebelote, tous dans la voiture. Et puis descendre de la voiture, prendre les cartables, les sacs, traverser la rue, monter les escaliers, chercher les clés dans mon sac qui est si maxi que je les trouve pas. Et puis quand je suis sur le point de péter un câble en les cherchant mon fils aîné me fait remarquer que je les ai dans les mains depuis au moins 10 minutes. «  Tu n´aurais pas pu le dire plus tôt non? » lui dis-je en ouvrant tant bien que mal la porte de l´appartement.   Et puis c´est le tour des bains, de ma fille qui chouine parce que je tire trop fort en lui démêlant ses cheveux si frisés qu´aucun peigne n´y passe, des dîners des enfants, de la préparation de celui des invités et des jeux.  Il est presque 20 hrs et ma belle robe blanche est fanée, déchirée et toute sale, j´ai rassemblé mes cheveux tant bien que mal dans une sorte de chignon prêt à dégringoler à n´importe quel moment,  et je cours pieds nus dans tout l´appartement, en long, en large et en travers!

Alors quand je pensais que rien de pire ne pouvait m´arriver ce jour-là, je me rends compte en passant par le salon que mon adorable petit garçon que j´aime tant n´a rien trouvé de mieux que de dessiner une éspèce de monstre sans bras sur notre ravissant canapé blanc acheté le week-end dernier !Oh my god! I die! Ils veulent ma mort! Ou alors me rendre complétement folle!

Mais au lieu de devenir hystérique et de faire jaillir le monstre que nous portons toutes en nous, j´éclate de rire! Je ris sans pouvoir m´arrêter. Nerveusement, joyeusement tout cela en même temps.  Car au fond : pourquoi pas ? Qui a dit qu´on ne pouvait pas prendre un canapé blanc pour la toile d´un tableau ? Quoi de plus logique dans la tête bien faite de mon enfant ?  Il s´agit  finalement de créativité, de spontanéité, de  liberté.  C´est bien ce que je fais, moi toute la journée, non ? J´écris des histoires et crée des vêtements. Que ce serait-il passé si quelqu´un de très cher  m´avait grondé et m´avait dit quelque chose dans le genre: « Mais qu´est ce qui te prends de faire ça? Ça va pas non ? »

Alors je regarde mon fils qui à son tour regarde avec fierté son œuvre et au lieu de le gronder je lui dis : « Comme c´est beau mon amour mais la prochaine fois que tu voudras dessiner fais le plutôt sur un papier, d´accord ? »

Ce à quoi il répond : « C´est chouette que mon dessin t´ai plus, parce que là, c´est toi » en montrant de son petit doigt ce monstre infâme qu´il a dessiné.

Oh my god!

Et c´est là que je dis: “No comments…”

Arte de MAx en sofa blanco 072014

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply elsa 27 mai, 2016 at 10:21

    ma vie !!!!!!
    j’ai bien rigolé
    merci poulette pour ce moment :):):):)

  • Leave a Reply