Au sujet de Léa

Phrases que j´aime…

10 novembre, 2014

Parce qu´après tout nous ne sommes que des grains de sable dans l´univers :  

“Silence avant de naître, silence après la mort, la vie n´est que bruit entre deux profonds silences.”

Isabel Allende dans Paula

Parce que cela m´est arrivé:

“Ce sont mes terres qui me sauveront de tant de douleur. C´est là-bas que je dois aller. On doit toujours revenir à ses origines. C´est mon heure. »

Parce que je m´en rends compte maintenant:

“Je lui ai expliqué que j´avais abandonné la jeunesse le jour où j´avais arrêté de consommer les moments, de les vivre rapidement, les pressant pour savoir ce qu´il y avait après »

“Mon nord était de façon si certaine le futur que je pressais le présent sans le savourer. »

Parce que nous sommes incroyables et dignes d´être admirées :  

“Raconter l´histoire d´une femme. Une femme est l´histoire de ses actes et pensées, de ses cellules et neurones, de ses blessures et de ses joies, de ses amours et ses désamours. Une femme est inévitablement l´histoire de son ventre, des graines qui fécondèrent en elle ou pas, ou qui se sont arrêtées de le faire, et de ce moment seul et unique dans lequel on devient déesse. Une femme  est l´histoire de l´anodin, du quotidien, des silences. Une femme c´est toujours l´histoire de plusieurs hommes. Une femme est l´histoire de son peuple et de sa race. Et elle est l´histoire de ses racines et de son origine, de chaque femme qui a été alimentée para l´antérieur pour qu´elle puisse naître : une femme est l´histoire de son sang. »

 Marcela Serrano dans  Antigua Vida Mía

Parce que sinon, nous ne pourrions pas vivre:

“La valeur des rêves c´est qu´à un moment donné ils peuvent devenir réalité. »

(Je ne me souviens plus de qui est cette phrase)

“L´alchimie du bonheur dépend du juste mélange des oublis. »

“Il s´agit simplement de , comment dire? Une jeu fascinant contre l´adversité dans lequel ce qui compte vraiment est la possibilité de continuer à rêver.”

“Avec le temps qui passe, le temps est passé sur mes pas et moi je me suis rempli d´oublis qui ont fini par m´oublier. »

Luis Sepúlveda en Desencuentros

Parce que nous sommes faibles et forts à la fois:

“Je suis un homme décent. J´ai peur.”         José Martí

Parce que cela me fait penser à l´homme qui est le pilier de ma vie:

“Si une fois la vie te maltraite, rappelle-toi de moi, qui ne peut se lasser d´attendre celui qui ne se lasse pas de te regarder. »

Luis García Monta dans Habitaciones separadas

Parce que cela marque la différence entre ceux qui sont intenses et ceux qui ne le sont pas:

“La vie est une comédie pour ceux qui pensent et une tragédie pour ceux qui sentent. »            Horace Walpole

Parce que je ne suis pas du tout d´accord avec cette vision de la femme:

“Mais le destin des femmes est de remuer une peine d´amour dans une maison rangée, devant une tapisserie qui n´est pas finie. »

María Luisa Bombal dans La Amortajada

Parce que j´aimerai effacer certains épisodes et les oublier:

“Comme si rien ne s´était passé, comme si avec son geste il pouvait faire que la journée recommence et que les faits se défassent”.

Espido Freire dans Melocotones helados

Parce que je suis intense:

“Une fois ça ne compte pas. Une fois c´est jamais. »          (Je ne me souviens plus de qui est cette phrase)

Pour la franchise des mots:

“Dora dit: fais des enfants. Maman et  Betsy disent: trouve toi une oeuvre de charité. Aide les SDF et les invalides. Ou donne de ton temps à l´environnement. C´est vrai, le monde des nobles causes est vaste, un merveilleux paysage à découvrir. Mais pour l´instant une seule chose m´intéresse: trouver un amant! »

Joni Mitchele  (Prase utilisée dans  Shangaï Baby de Weihui)

Parce que j´aime le concept du sommeil partagé:  

“L´amour ne se manifeste pas par le désir de faire l´amour. Ce désir est commun à une multitude de femmes, mais si par le désir du sommeil partagé. Ce désir est celui d´une seule femme.”

Kundera dans l´Insoutenable légèreté de l´être.

Parce que le fait d´écrire est une vraie thérapie :

“Les écrivains enterrent leur passé sous les mots.”

Parce que j´adore être femme:  

“Ces moments de narcissisme dans lequels nous mettons de l´ombre à paupières, dessinons les lèvres et mettons du fard à joues face à un miroir sont exquis. Juste pour cela, je suis d´accord pour me réincarner en femme une fois encore.”

Parce que des fois je le pense:

“Après tout, je dois être une fille des plus ordinaires qui se berce d´illusions et qui s´est mis en tête de devenir célèbre en écrivant. »

Weihui dans Shangai Baby

Parce que je l´ai vécu, dans ma propre chair:

“Nous sommes des amants. Nous ne pouvons plus nous arrêter d´aimer.”

“…parce que ça s´etait perdu dans l´histoire comme l´eau dans le sable et qu´elle le retrouvait juste maintenant à cet instant précis de la musique lancée au travers de la mer. »

Marguerite Duras dans L´Amant

Parce que cela m´a profondément troublé:

“Je retrouverai chaque morceau de ton coeur brisé et je le réparerai. Certainement cela me prendra beaucoup de temps mais je suis un homme patient. Mais par dessus tout je serai ton ami.”                  Film Incendiary

Parce que ce sont les plus belles déclarations d´amour qu´on m´ait fait:

“Je t´aime là où finissent les chiffres … »               M. mon fils à 5 ans

“Je ne peux pas m´arrêter de t´aimer… »             M. mon autre fils à 5 ans

 

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply